Introduction

L’ALOE VERA BARBADENSIS a été utilisée tout au long de l’histoire pour des traitements de maladies (commed’autres plantes), mais également employée pour les soins de la peau et des cheveux.

Marpoma-FrontBanner6Notre production représente une gamme de produits destinés à offrir tous les soins et toute la protection relatifs aux besoins de la peau, avec une optimisation des textures et des parfums dans le cadre d’un processus deproduction respectueux des règles les plus strictes en matière de qualité.

La fabrication de nos produits cosmétiques est réalisée par des plantes d’Aloe Vera barbadensis issues de nos propres plantations. Situées dans la région de Murcie (Espagne), la proximité de nos laboratoires de fabrication et de nos plantations donnent à nos produits les caractéristiques d’une utilisation optimale des propriétés de notre Aloe Vera, qui par ailleurs a obtenu le certificat (au niveau de nos plantations) de produit conforme à l’agriculture écologique.

Certificat attribué par le conseil de l’agriculture écologique de la région de Murcie (Espagne).

Les bienfaits de l’Aloe Vera sont connus depuis des milliers d’années.

En Egypte le plus ancien document médical qui est connu sous le nom de papyrus Ebers (aux environs de 1500 ans avant note ère) cite l’Aloés parmi les plantes médicinales.

Marpoma-FrontBanner8Le médecin grec Dioscoride donne une description précise de l’Aloe dans son manuscrit de materia medica. L’encyclopédiste Pline, contemporain de Dioscoride donne dans son Histoire Naturelle (Livre XXVII, V) une description de l’Aloe concordante.

Les hébreux connaissaient également l’Aloe, elle est citée plusieurs fois dans la Bible. L’Aloe n’est pas une plante indigène d’Inde ni de Chine, oussi n’est elle pas mentionnée dans les plus anciennes pharmacopées de ces pays.

Ce n’est qu’après le Xe siècle, qu’elle devient une plante médicinale commune dans la pharmacopée chinoise, et le XIIe siècle qu’elle entre dans la pharmacopée ayurvédique (INDE).

marpoma1

Les Espagnols et les Hollandais amenèrent l’Aloé Véra aux Antilles et en Amérique aux XVIe-XVIIe siècles.

C’est donc une pratique séculaire qui associe différentes civilisations du monde et l’Aloé Véra.

« Il ne faut pas rougir d’emprunter au peuple ce qui peut être utile à l’art de guérir »

Plus de 2000 ans après, cette phrase d’Hypocrate (le plus illustre médecin de l’antiquité) redevient avec l’Aloe Vera d’une actualité brûlante.

Cependant et malgré les bienfaits reconnus et les recherches existantes ou en cours, l’Aloe Vera n’est pas un substitut aux traitements de la médecine conventionnelle.